Rechercher un plan

Quelles sont les dispositions relatives à l'accès aux handicapés en construction ?

Chacun est susceptible d’être une personne à mobilité réduite à un moment de sa vie ! L’accessibilité et l’adaptabilité des PMR (personnes à mobilité réduite) constituent des défis primordiaux pour notre société et nécessitent la mise en œuvre de prescriptions techniques conformes aux normes en vigueur et de penser son logement autrement. Un environnement adapté à la mobilité de tous engendre non seulement plus d’équité, mais favorise également un bien-être physique et mental.

Normes & Réglementations La loi 2005-102 du 11 février 2005 pour «l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées», fixe le principe d’une accessibilité généralisée, intégrant tous les handicaps. Un espace accessible est un espace dont l'aménagement a été pensé en termes d'usages et non de fonction. L’objectif étant, de permettre à toutes les personnes, quel que soit leur handicap d’exercer les actes de la vie quotidienne, en respectant un certain nombre d’obligation d’accessibilité. Ces obligations concernent les cheminements extérieurs et les circulations intérieures, le logement et éventuellement le stationnement automobile.

Le législateur a, pour l’instant, limité les obligations réglementaires aux maisons destinées à la location. Si un particulier fait construire pour lui-même (y compris par un professionnel), aucune règle particulière n’est à respecter. Cependant, il n’est peut-être pas inutile de prévoir des solutions d’accessibilité dès la conception, pour faciliter l’utilisation des lieux dans le cas d’un accident handicapant temporairement un des résidant. Concevoir une maison aux normes handicapées, peut s’avérer judicieux dans l’éventualité d’une revente du bien .

L’accessibilité, une question de bons sens ?

A chaque niveau des logements, les circulations, les portes d'entrée et les portes intérieures doivent, dès la construction, offrir des caractéristiques minimales d'accessibilité pour les personnes handicapées. Dimensions obligatoires • La largeur minimale des circulations intérieures doit être de 0,90 m. • La porte d'entrée doit avoir une largeur minimale de 0,90 m. Le vantail couramment utilisé doit respecter une largeur minimale de 0.83 m quand le vantail est ouvert à 90 °. • La largeur minimale des portes intérieures doit être de 0,80 m. Lorsque le vantail est ouvert à 90°, la largeur minimale de passage doit être de 0,77 m. Dans le cas de portes à plusieurs vantaux, le vantail couramment utilisé doit respecter cette obligation.Le législateur a, pour l’instant, limité les obligations réglementaires aux maisons destinées à la location. Si un particulier fait construire pour lui-même (y compris par un professionnel), aucune règle particulière n’est à respecter. Cependant, il n’est peut-être pas inutile de prévoir des solutions d’accessibilité dès la conception, pour faciliter l’utilisation des lieux dans le cas d’un accident handicapant temporairement un des résidant. Concevoir une maison aux normes handicapées, peut s’avérer judicieux dans l’éventualité d’une revente du bien .